Partenaire officiel

Lucas est né le 28 Février 2015 à 4h39

Le soir même de sa naissance, sans comprendre pourquoi, Lucas a convulsé. Il a alors été transféré en néonatologie et le cauchemar a commencé !

Les médecins annoncent aux parents que leur enfant est entre la vie et la mort. Il a une méningite à streptocoque B et ne peuvent dire s’il survivra ou pas.

Lucas a donc été héliporté au CHU de Strasbourg où il s’est battu comme un chef contre cette méningite, non sans mal car son petit cerveau est touché.

Les médecins prédisent alors un avenir très sombre. Lucas passe 1 mois en réanimation sous forte dose de médicaments.
Pendant ce mois, à force de combats, Lucas a vaincu cette méningite mais garde des séquelles comme les lésions cérébrales, l’épilepsie et la spasticité de certains de ses membres.

Lucas entame alors les séances de rééducation (kinésithérapie, psychomotricité, ergothérapie, orthophoniste, etc...) Lucas travaille très dur…

Mais voilà que le sort s’acharne, puisqu’à 6 mois Lucas n’est plus en forme.
Le diagnostique tombe. Lucas a un syndrome de West (crises d’épilepsie infantile sévère).
Un traitement est alors mis en place à base de cortisone à haute dose.

Les médecins sont pessimistes et préviennent les parents à l’éventualité que Lucas sera alité pour toujours et probablement même aveugle.

Lucas a un retard psychomoteur, de la spasticité (raideurs involontaire des muscles entraînant douleur osseuses et musculaires et souvent plusieurs opérations orthopédiques à l’adolescence), de l’épilepsie, des trouble du sommeil, etc...

Lucas a déjoué les pronostiques des médecins puisqu’aujourd’hui âgé de 27 mois, c’est un petit garçon plein de vie, un petit filou qui a un sacré caractère. Il a un retard psychomoteur mais il progresse doucement, il rampe, fait du 4 pattes, joue, mange comme les grands mais seul c’est encore difficile. Il se met debout seul mais voilà, il n’arrive pas à marcher !
La volonté est là mais la spasticité (raideur involontaire des muscles) dont ses jambes sont atteintes, l’empêche de marcher.

C’est alors que les parents du petit entendent parler d’une opération pratiquée en Allemagne.
Ils se renseignent, prennent contacte avec des famille ayant eu recours à cette opération. Ils reçoivent des retours très positives, elle est miraculeuse !!

Alors ils tentent, prennent contactes avec le professeur en Allemagne, ils lui expliquent le parcours de Lucas et il leur donne rendez-vous.

Le 22 mai 2017, la famille fera 600 kilomètres allers-retours pour rencontrer le professeur. il les a tout de suite mit en confiance. Avec toute son équipe, il examine Lucas, discutent entre eux et annoncent que Lucas est un très bon ''candidat'' pour cette opération. Pour eux, Lucas pourrait marcher avec celle-ci.
Mais avant ça, il doit se muscler et on doit lui faire des atèles pour redresser ses pieds.

Mais malheureusement cette opération se fait à l’étranger (Allemagne). Et elle est très onéreuse (16000 euros l’opération, 5000 euros les atèles post opératoire, frais de soin et de rééducation post opératoire non défini).

Mais la sécurité sociale française ne prend pas en charge cette opération en Allemagne estimant que l’équivalent existe en France mais NON, il existe effectivement une opération similaire utiliser en soin palliatifs pour soulager les douleurs mais pas dans le but de progresser.

C‘est pourquoi cette belle famille plein de confiance a besoin de vous et de votre solidarité pour nourrir leur espoir de voir marcher leur petit guerrier.

« POUR LES PAS DE LUCAS... »

Notre équipe a été touché par l'histoire de ce petit garçon c'est pourquoi nous avons décidé de l'aider en devenant partenaire officiel de l'association. C'est pourquoi si vous achetez ou vendez, unn don sera automatiquement reversé à l'association.

Découvrez nos annonces en cliquant sur l'image.